Principes

La kinésithérapie, aussi appelée physiothérapie, est une spécialité paramédicale qui emploie le mouvement actif ou passif.

En fonction des situations, son objectif peut être de :

  • restituer au patient ses capacités fonctionnelles,
  • maintenir des capacités vouées à se détériorer (suite à un accident ou du fait d’une maladie),
  • ou encore d’apprendre au patient comment compenser une perte fonctionnelle pour pouvoir améliorer sa qualité de vie.

Ainsi, c’est un domaine d’activité très vaste qui englobe :

  • la rééducation,
  • la réhabilitation,
  • ainsi que l’entretien des personnes ayant des troubles moteurs ou respiratoires (du fait de traumatismes ou de maladies chroniques)

Techniques

On distingue 2 types de techniques que l’on combine souvent : les techniques actives et les techniques passives.

Techniques actives de la kinésithérapie

Elles reposent sur l’activation des muscles concernés, soit de façon accompagnée (exemple : piscine) soit en allant contre la résistance (exemples : résistance manuelle ou poids).

Ces techniques servent à bien mobiliser les articulations et à renforcer les muscles.

Techniques passives

Ces techniques sont soit manuelles soit instrumentales (courant électrique, froid, chaleur, etc.). Elles servent à améliorer la mobilité tout en empêchant la raideur, la rétraction (raccourcissement ou diminution de volume) ou encore la spasticité (exagération anormale du réflexe dit « myotatique » des muscles).

Ainsi, elles permettent de stimuler un tissu et / ou de traiter la douleur.

 

Retrouvez toutes nos spécialités paramédicales ici.