Notre équipe d'experts en chirurgie vasculaire

Chirurgie vasculaire : les pathologies

La chirurgie vasculaire prend en charge les maladies vasculaires non cardiaques. Elle traite les pathologies des artères, des veines et vaisseaux du thorax, des bras et des jambes.

Voici une liste non exhaustive de ces pathologies :

Anévrisme

Il s’agit d’un gonflement de la paroi d’une artère dont la rupture (rupture d’anévrisme) entraîne une hémorragie, et donc un risque mortalité. L’anévrisme peut toucher différents organes comme le cerveau, le coeur ou encore les reins.

Le seul traitement est chirurgical.

Varice

Une varice est une dilatation sous-cutanée permanente de la veine supérieure à 3 mm. Elle se situe la plupart du temps sur un membre inférieur.

Les varices doivent être soignées car elles peuvent engendrer des complications comme des phlébites ou thromboses superficielles.

Les varices sont en général irréversibles et seul le recours à la chirurgie permet de les faire disparaître.

Maladies artérielles et occlusion des artères

Plusieurs pathologies peuvent venir obstruer les artères menant à l’occlusion.

La plus courante est l’athérosclérose : il s’agit d’une accumulation de graisse dans la paroi de l’artère qui se bouche progressivement jusqu’à l’occlusion (thrombose). Pour la ralentir il faut diminuer les facteurs de risque : tabagisme, diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, et insuffisance rénale. Ici, le traitement est dans un premier temps médical et en cas de risque vital l’intervention chirurgicale peut être envisagée.

Maladie artérielle athéromateuse

Cette pathologie rétrécit le calibre des artères et entraîne ainsi un manque d’irrigation des organes et des muscles. Le traitement peut être chirurgical selon les cas.

Traitements utilisés lors d'une chirurgie vasculaire

On utilise deux grands types de traitements :

Chirurgie ouverte conventionnelle

Il s’agit d’une intervention dite « classique » c’est à dire qu’on effectue une incision qui peut atteindre plusieurs dizaines de centimètres.

On y recourt lorsque la lésion est conséquente ou lorsqu’elle est hors d’atteinte du traitement endovasculaire. C’est le cas par exemple pour un pontage.

Traitement endovasculaire

Ici, on introduit les instruments chirurgicaux par l’intérieur d’une veine ou d’une artère.

On utilise ce traitement pour des interventions telles que l’angioplastie, afin de dilater une artère ou encore pour poser une endoprothèse.

Retrouvez toutes nos spécialités de chirurgie ici.