Les maladies artérielles

Français

LA STÉNOSE CAROTIDIENNE

Principe de la sténose carotidienne

L'artère carotide est située au niveau du cou. Elle amène le sang du coeur jusqu'au cerveau. Il est impératif que la circulation dans la carotide se fasse sans obstacle. En cas de tabagisme, de cholestérol trop élevé ou d’hypertension vous pouvez avoir une sténose (obstacle) dans votre carotide. Cet obstacle peut provoquer des accidents cérébraux (AVC) et vous rendre paralyséSi celle-ci est d’un degré élevée, vous pouvez bénéficier d’une intervention chirurgicale. Cette intervention est réalisée par un chirurgien vasculaire qualifié ayant une expérience de cette chirurgie.

Déroulement de l'intervention

Nous réalisons cette intervention sous anesthésie locale dans la plus part des situation ce qui permet de contrôler la bonne tolérance du cerveau à l’intervention. Nous réalisons plusieurs techniques par éversion, endarteriectomie classique ou angioplastie vous garantissant un résultat optimum de votre intervention. Cette intervention dure de 1h30 à 2h. Votre hospitalisation ne sera que de 3 jours sauf cas particuliers.


L'ARTÉRITE OU ARTÉRIOPATHIE OBSTRUCTIVE DES MEMBRES INFÉRIEURS

Principe de l'artérite

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est une pathologie complexe des artères des membres inferieurs. Elle se définit par une diminution des flux artériels dans les membres inférieurs.

Cette diminution de perfusion est due principalement à des plaques de calcaire et de cholestérol se déposant sur les parois artérielles. Ces dépôts définissent l’athérosclérose ou athérome.

En se déposant sur les parois, ils entraînent des lésions diminuant la lumière des artères (sténose) de façon plus ou moins importante pouvant conduire à une occlusion artérielle (thrombose).

Ces lésions en diminuant le flux sanguin entraînent une diminution de l’arrivée de l’oxygène et l’apparition de crampes à la marche (claudication) voir dans les cas les plus graves de douleurs la nuit au repos ou de gangrène.

Différents stades d'AOMI

Selon la classification de Leriche et Fontaine on retient :

  • stade 1 : AOMI asymptomatique (dépôt sans conséquence mais signant le début de la maladie
  • stade 2 : AOMI symptomatique dite faible si le périmètre de marche (PM) est supérieur à 200 mètres ou fort si PM est inferieur à 200 mètres
  • stade 3 : AOMI sévère avec douleur de décubitus (en position allongée ou douleur de repos)
  • stade 4 : en cas de nécrose, d’ulcère ou de gangrène.

L’athérosclérose artérielle est une maladie générale atteignant toutes les artères (cœur, cerveau, jambe, artère digestive ou rénale).

  • Elle nécessite un bilan complet qui vous sera expliqué lors de votre consultation
  • Elle nécessite une prise en charge médicale : statine, antiagrégants plaquettaire (aspirine) et IEC.
  • Elle nécessite une prise en charge chirurgicale dès le stade 2 fort.

L’AOMI atteint principalement les patients diabétiques et fumeurs (tabac et cannabis). Elle peut plus rarement toucher les sujets jeunes dans le cadre de maladie dite juvénile nécessitant un avis spécialisé de notre équipe.

Le dépistage

Tous les malades diabétiques doivent bénéficier d’un doppler artériel annuel de contrôle des artères carotides et des membres inférieurs pour dépister au plus tôt cette pathologie. Si tel est votre cas, parlez en a votre médecin, cardiologue ou contactez notre équipe pour organiser ce suivi.


LES ANÉVRISMES

Principe d'un anévrisme 

L’anévrisme aortique est une pathologie artérielle grave nécessitant souvent une prise en charge chirurgicale par un chirurgien vasculaire. Il s’agit d’une dilatation anormale de l’aorte, vaisseau principal du corps humain, devant être opéré si le diamètre maximum est supérieur à 50mm.

Déroulement de l'intervention

Nous vous proposons une prise charge chirurgicale moderne. Nous réalisons tous les types de traitement actuel de cette pathologie potentiellement grave. Nous vous proposons en fonction de critères anatomiques et particuliers la mise en place d’endoprothèse aortique de dernière génération. Cela permet une chirurgie efficace et peu invalidante avec une quasi disparition des douleurs opératoire et une durée d’hospitalisation de 3 à 5 jours en moyenne. 

Pour les anévrismes ne pouvant bénéficier de la pose d’une endoprothèse aortique, nous proposons des techniques chirurgicales  « classiques » par voie trans et rétropéritonéale diminuant la durée d’hospitalisation habituelle.

Prise en charge 

Si vous êtes concerné par cette pathologie, nous vous conseillons de prendre rapidement contact à l’un des chirurgiens vasculaires de notre équipe pour discuter avec vous des possibilités thérapeutiques que nous pouvons vous proposer.


ANGIOPLASTIE ARTÉRIELLE TRANSLUMINALE (ATL) OU DILATATION ARTÉRIELLE

Principe de l'angioplastie

Les ATL regroupent la totalité des interventions dites endovasculaires des artères avec dilatation et mise en place de stent (ressort).

En fonction de votre pathologie et de ses conséquences, il vous sera peut être proposé de réaliser un ATL avec ou sans pose de stent.

Aujourd’hui quasiment toutes les lésions artérielles peuvent être traitées par un ATL qu’elles que soient leurs localisations :

    • Artères des membres inférieurs
    • Artère rénale
    • Artère digestive
    • Fistule artério-veineuse
    • Tronc supra-aortique

Déroulement de l'intervention

La procédure se déroule la plus part du temps sans cicatrice par une ponction artérielle comme une prise de sang (ponction percutanée).

Ces techniques permettent de vous traiter rapidement sans être obligé de réaliser des incisions et donc en diminuant les douleurs et le temps d’hospitalisation.

Actuellement et hors cas exceptionnel, la durée d’hospitalisation est de 24 - 48 heures,  soit une sortie de la clinique le lendemain ou le surlendemain de l’intervention.

Prise en charge

Lors de votre consultation avec l’un de nos chirurgiens, celui-ci vous expliquera si cette technique correspond à votre situation, le temps de l’intervention, votre durée d’hospitalisation ainsi que la technique utilisée en première intention.

Praticiens: 

Bouton Article

contenu modifié le 31/03/2017