L'hallux valgus percutané en 10 questions

Français

 

1-    Qu’est-ce que la chirurgie percutanée de l’hallux valgus ?

 

La chirurgie percutanée de l’hallux valgus est une forme de chirurgie mini invasive qui réalise des gestes correcteurs des os du pied sans abîmer les parties anatomiques qui les enveloppent.

 

 

2-    Comment est-ce réalisé en pratique ?

 

Le geste se fait au moyen d’instruments pourvus d’une très petite lame (1 mm) qui permet de travailler ensuite avec des instruments qui ressemblent aux fraises du dentiste. Il n’y a pas de cicatrice (micro-incision) et il n’y a pas besoin de poser du matériel métallique (vis, broches), et donc pas besoin de le retirer ensuite !

 

 

3-    Quel est le bénéfice par rapport à une chirurgie classique ?

 

La chirurgie percutanée permet de corriger des hallux valgus d’importance minime à moyenne. Par rapport à la chirurgie classique, les avantages sont :
-    l’absence d’incision ou de cicatrice visible
-    l’absence de pose de vis, broches ou de matériel métallique étranger dans le pied
-    une diminution des douleurs post-opératoires (car les tissus mous ne sont pas touchés)
-    Attention : cette technique ne diminue pas le gonflement (œdème) du pied après l’opération

 

4-    Comment se passe une opération ?

 

La référence pour une opération de l’hallux valgus est une opération en chirurgie ambulatoire (sans dormir à la clinique), avec une anesthésie loco-régionale c’est-à-dire que seul le pied concerné est endormi.

 

Mais pour des patients vivant seuls ou très loin de l’établissement, une nuit d’hospitalisation peut être recommandée.

Il est possible d’opérer l’hallux valgus par la technique percutanée en anesthésie générale, dans ce cas, le chirurgien pratique une infiltration en plus de l’anesthésie pour diminuer les douleurs post opératoires

Si on est angoissé à l’idée de l’ambiance d’une salle d’opération, il est possible d’apporter son baladeur MP3 ou autre pour écouter sa musique au bloc opératoire. 

 

5-    Est-ce que l’opération fait mal ?

 

L’opération de l’hallux valgus a toujours eu la réputation d’être douloureuse : la chirurgie percutanée consiste aussi en des gestes de coupes osseuses des os du pied et peut aussi donner à ce titre des douleurs. Pour éviter ces douleurs, des ordonnances de médicaments antalgiques sont fournies dès la consultation pré-opératoire.

La meilleure stratégie pour combattre la douleur est de prendre ces médicaments sans attendre que la douleur s’installe au moins pendant les 2 premiers jours. De cette façon, il est possible de ne pas vivre son opération de manière trop désagréable.
Attention : l’une des ordonnances fournie à la consultation est une prescription de morphine (à faible dose, bien sûr), et elle n’est donc valable que 3 jours, il faut donc acheter la boîte à la pharmacie le jour même et la stocker dans un endroit sûr.

 

6-    Est-il possible d’opérer les 2 pieds en même temps ?

 

Même si c’est techniquement possible, ce n’est pas recommandé, car dans un tel cas, il n’est pas possible de se servir du pied sain pour reposer celui opéré. 

Il y a également un risque de complication plus grave en cas d’opération bilatérale, notamment d’infection nosocomiale.

Pour ces raisons, la plupart des spécialistes recommandent un délai d’au moins 15 jours entre les deux opérations en cas d’atteinte bilatérale.

 

7-    Quelles sont les contraintes qui suivent l’opération ?

 

La première des contraintes est le pansement : comme il n’y a pas de vis dans les os, ceux-ci sont maintenus en bonne position par un bandage spécial qui est fait au bloc opératoire. 
Il ne faut pas toucher à ce pansement jusqu’à la 1ère visite de contrôle à 8 jours. A ce stade, une attelle et d’autres bandages viendront prendre le relai pour maintenir la correction.

Il faut prévoir une période de 2 à 4 semaines de repos strict à la maison en fonction de la chirurgie pratiquée. Pendant cette période, il est possible marcher pour les nécessités du quotidien mais on ne peut ni sortir ni conduire. Il faut garder autant que possible le pied au dessus du niveau du cœur pour l’aider à dégonfler. La chirurgie du pied nécessite une organisation préalable !

L’arrêt de travail moyen après cette opération reste long : de 3 à 8 semaines selon les professions. En effet, il faut laisser aux os du pied le temps de consolider après qu’ils aient été fraisés.

En revanche, l’appui sur le pied opéré est possible dès le jour de l’opération, donc les béquilles ne sont pas souhaitables.

Il faut prévoir pour les patients sportifs un temps d’arrêt du sport de 4 à 12 semaines après l’opération.

Le pied peut rester gonflé après l’opération pendant 3 à 6 mois sans que cela soit inquiétant pour l’avenir.

 

8-    Après l’opération peut-on porter tous les types de chaussures ?

 

Absolument tous!  Il n’y a pas de blocage du gros orteil dans cette technique, donc toutes les extravagances sont permises !

Cependant, il faut attendre 3 mois après l’opération pour pouvoir remettre des talons de plus de 3 cm (et c’est parfois difficile à cause de l’œdème !).

 

9-    Peut-on faire corriger toutes les déformations par cette technique ?

 

On peut corriger toutes les déformations tant que l’articulation n’est pas complètement détruite par l’arthrose. Si c’est le cas, la correction est possible mais les douleurs ne seraient pas améliorées, il vaut donc mieux recourir à une technique classique.
L’autre limite est le risque de récidive qui est plus important si la déformation est majeure, mais ce risque s’apprécie très bien en consultation, en fonction de l’architecture des os du pied sur la radiographie. 

 

10-    Peut-on être opéré à tout âge par la technique percutanée ?

 

L’âge n’est en aucun cas une contre-indication, on peut être opérée depuis l’adolescence jusqu’au 3e âge. La technique ne comportant aucune ouverture, il y a très peu de problèmes de cicatrisation et l’os consolide très bien. De plus l’opération se faisant presque toujours sous anesthésie locale, les risques liés à l’âge deviennent faibles.  Il n’est jamais trop tard pour bien se chausser !
Les seules vraies contre-indications à la chirurgie percutanée sont le tabagisme et le diabète non équilibré.

 

Comment en savoir plus sur cette chirurgie mini-invasive percutanée de l’hallux valgus? 

 

Venez nous montrer vos pieds !
Si vous hésitez à venir nous voir ou si vous habitez loin de la clinique du parc, envoyez une photo de votre pied (debout, pied nu, vu d’au dessus), et une photo de votre radio (avant-pied de face en charge), nous pourrons vous donner des conseils !

 

L'intervention de la chirurgie percutanée de l'hallux valgus à visionner sur Viméo, en entrant le mot de passe hv2016 https://vimeo.com/169206508

 

Document tiré de : https://www.orthopode.fr/

Bouton Article

contenu modifié le 17/07/2017