La greffe de cornée

Français

Greffe lamellaire : le principe est d’orienter le traitement en partie antérieure ou postérieure de la cornée en fonction de la pathologie, afin d’éviter de greffer toute la cornée et ainsi de diminuer  les complications.

 

 1. Greffe lamellaire antérieure: on greffe que la partie antérieure de la cornée sans toucher les structures profondes en particulier l’endothélium.

 

Les indications :

Les kératoplasties lamellaires sont de plus en plus utilisées pour les pathologies stromales cornéennes comme les Kératocône stade tardif ou dystrophie  cornéennes stromales, et les cicatrices post traumatique, sans atteinte associée des couches endothéliales.

 

Avantages :

-Diminution des rejets post opératoires des greffons

-Le retrait des sutures est plus précoce que la  greffe transfixante, il débute dès le 3ème mois post-opératoire,

-Une correction visuelle ou une adaptation en lentille s’effectuera dans  les 6 mois qui suivent l’opération.

 

2Greffe lamellaires postérieures: on greffe que la partie profonde de la cornée sans toucher les structures antérieures.

 

Les indications :

Les kératoplasties lamellaires postérieures (KLP) sont indiquées pour l’ensemble des pathologies de l’endothélium de la cornée comme  des dystrophies de Fuchs, les décompensations endothéliales du pseudophake, ainsi que les dystrophies postérieures polymorphes et les ICE syndromes (irido-corneo-endothelial).

 

Les avantages :

• En postopératoire

-L’absence de suture évite l’astigmatisme irrégulier en post opératoire et la récupération plus rapide de la vision.

-Diminution du risque de néo-vascularisation périphérique.

-Il n’existe pas de troubles de cicatrisation épithéliale (la surface de cornée);

-Moins de risque de rejet de greffon  et l’arrêt de la cortisone local peut être fait plus rapidement que pour la greffe traditionnelle.

 

• En préopératoire

Les risques infectieux  et les hémorragies expulsives sont moins importants.

La durée d’opération est beaucoup plus courte,

 

On distingue 2 types de KLP

DSAEK : Descemet’s stripping with automated endothelial kératoplasty

technique dans laquelle on greffe le  stroma postérieur et l’endothélium,

DMEK : Descemet membrane endothélial kératoplasty.

Ce sera l’avenir de la greffe : on greffe que l’endothélium,  le banque de cornée fournit le greffon tout prêt dans un injecteur pour éviter toute manipulation de greffon en bloc opératoire ce qui était responsable des échecs de cette technique dans le passé.

La banque de cornée de Lyon travaille pour développer cette technique et sera disponible dans un avenir proche.

 

Document tiré de : http://docteur-bouz-lyon6.fr

Bouton Article

contenu modifié le 31/03/2017