La goutte et le pied

Français

La goutte est une maladie rhumatologique qui touche en général les articulations et le plus souvent l'articulation de la base du gros orteil.

Cette infection souvent chronique se caractérise par une inflammation intense de l'articulation, à l'origine d'une très forte douleur.

La cause principale de la crise de goutte est un taux élevé d'acide urique dans le sang (au-dessus de 70mg/l ou 420mmol/l).

Cet acide urique peut s'accumuler ensuite dans les articulations sous forme de cristaux et provoquer une réaction inflammatoire et une douleur intense.

En plus du gonflement articulaire, il faut savoir également que la goutte peut mener à des complications comme des calculs urinaires ou des dépôts de cristaux (tophus) sous la peau. Les images radiologiques sont caractéristiques. 

Les personnes qui peuvent plus facilement développer la goutte sont les hommes (95% des cas), en particulier ceux âgés de plus de 50 ans, souffrant d'hypertension, d'hypercholestérolémie ou de diabète, et ceux qui « aiment bien manger » avec des repas riches en viande et/ou une consommation d'alcool importante.

Les personnes ayant des cas de goutte dans la famille sont également prédisposées, ainsi que les personnes qui font des marathons, le risque étant 5 fois plus élevé que la moyenne de la population.

La prise des médicaments antihypertenseurs peut aussi favoriser la goutte en augmentant le taux d'acide urique.

Le taux élevé d'acide urique dans le sang peut être d'origine génétique, mais d'autres raisons plus connues sont la consommation excessive d'alcool, de viande ou de fruits de mer.

Si la crise de goutte est liée à un taux d'acide urique élevé dans le sang, en revanche de nombreuses personnes ont un fort taux d'acide urique sans développer la maladie de la goutte.

Pour résumer: 

Un taux élevé d'acide urique est une condition nécessaire mais pas suffisante pour justifier l'apparition de la goutte.

On ignore cependant pourquoi certaines personnes développent la maladie et d'autres non.

Les « crises de goutte » se manifestent par une douleur extrême du gros orteil qui devient gonflé et rouge.

 

En ce qui concerne le traitement pendant la crise, outre les anti-inflammatoires et les antidouleurs, on utilise la Colchicine qui a une action contre l'inflammation causée par les cristaux d'acide urique.

Cependant ce médicament peut être à l'origine de diarrhées.

Afin d'éviter et limiter de nouvelles crises de goutte, on prescrit un traitement qui fait diminuer la concentration d'acide urique dans le sang, l'Allopurinol, mais uniquement si la personne a déjà connu plusieurs crises de goutte. On parle ainsi de traitement de fond par opposition au traitement de la crise.

En revanche la baisse rapide du taux d'acide urique liée à l'instauration de l'Allopurinol au début du traitement peut en elle-même provoquer une crise.

On instaure donc une prise parallèle de Colchicine en début de traitement.

Ce traitement de fond est un traitement à prendre sur une longue durée, pour ne pas dire un traitement à vie. En effet, à l'arrêt, le taux d'acide urique remonte et il y a une forte probabilité de refaire une crise. Depuis quelques années il existe un autre médicament qui provoque une diminution plus importante et plus rapide du taux d'acide urique dans le sang : il s'agit du Fébuxostat.

Mais ce produit est réservé aux cas de mauvaises réponses ou aux cas d'effets secondaires à l'Allopurinol. Enfin il est conseillé de suivre certains conseils afin de limiter les crises futures. 

Quelques conseils alimentaires en cas de goutte :

- Boire beaucoup d'eau car l'eau aide l'organisme à éliminer l'excès d'acide urique grâce à son effet diurétique. Il faut également éviter de boire des sodas riches en fructose.
- Il faut limiter la consommation de viande, surtout les viandes rouges, les viandes en conserve et la charcuterie, et également éviter les abats (foie, langue, cervelle).
- On conseille de réduire la consommation d'alcool car, en plus de la réduction de l'excrétion de l'acide urique, l'alcool favorise la formation de la goutte.
- Il faut contrôler votre poids car le surpoids est un facteur de risque pour l'apparition d'une goutte.
- Il faut réduire aussi l'apport en fruits de mer car ils sont riches en purine et peuvent déclencher des crises.
- Il est également conseillé de réduire votre consommation en sucrerie, l'excès de sucre pouvant déclencher un diabète, et certaines études ont montré que des niveaux élevés d'insuline dans le sang peuvent entraîner des hauts niveaux d'acide urique à l'origine de la goutte. Eviter notamment les aliments riches en fructose comme les bonbons, les gâteaux et les chocolats.
 

Certaines fois, les dépôts importants d'acide urique (tophus) dans le gros orteil provoquent une déformation considérable pouvant faire évoquer un hallux valgus compliqué de bursite mais la palpation montre une tuméfaction dure et les radiographies élimine une déformation osseuse et articulaire. 

Si ce volumineux gros orteil est douloureux il peut être indiqué de recourir à la chirurgie pour retirer ces dépôts articulaires.

L'intervention est simple et le résultat vite satisfaisant et ceci sans toucher ni aux os ni à l'articulation.

 

 

 

 

 

 

Article rédigé avec l'aide du docteur Françoise Markus, rhumatologue à la clinique du parc lyon.

Document tiré de : https://www.orthopode.fr/

Bouton Article

contenu modifié le 17/07/2017