Arthrose du genou

Français

 

Introduction

L’articulation du genou est constituée par la réunion de l’extrémité supérieure ou proximale du tibia, de l’extrémité inférieure ou distale du fémur et de la rotule.
 
Les extrémités osseuses en contact sont recouvertes d’une couche de cartilage. Le cartilage normal permet un mouvement sans douleur et sans résistance.
 
Par définition, l’arthrose est l’usure du cartilage. Cette usure est le plus souvent d’origine mécanique, c’est l’arthrose idiopathique. Elle peut être secondaire à un traumatisme (fracture, rupture ligamentaire…) ou liée à certaines maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde, la chondrocalcinose… On parlera d’arthrose secondaire.
 
Lorsqu’il est endommagé les articulations deviennent raides et douloureuses.
 
Chaque articulation est entourée d’une enveloppe de tissu fibreux, la capsule, renforcée par des ligaments et recouverte à l’intérieur par une très fine membrane : la synoviale.
 
Cette membrane synoviale produit un liquide qui réduit le frottement et l’usure de l’articulation. Lorsqu’il est produit en excès, c’est «l’épanchement de synovie».
 
L’arthrose peut toucher un, deux ou trois espaces articulaires du genou : arthrose fémoro-tibiale externe, et/ou arthrose fémoro-tibiale interne, et/ou arthrose fémoro-patellaire.
 

 

Les principales causes 

  • la surcharge pondérale,
  • les déformations osseuses de naissance ou secondaires à un traumatisme,
  • la rupture ancienne du ligament croisé antérieur, surtout si elle est associée à une lésion méniscale,
  • les fractures articulaires entraînant des lésions traumatiques du cartilage,
  • certaines maladies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde, la chondrocalcinose…

Le diagnostic

Il est basé sur l’histoire clinique racontée par le patient :

  • notion d’antécédent de maladie inflammatoire ou de traumatisme articulaire,

  • douleurs évoluant depuis de nombreuses années,

  • gonflements de l’articulation (épanchements de synovie),

  • diminution progressive des amplitudes articulaires en flexion et en extension entraînant une limitation du périmètre de marche.

Après de longues périodes d’évolution, on retrouve une déformation des membres inférieurs qui peut être en genu-varum ou genu-valgum (genou en dehors ou genou en dedans).

Les examens complémentaires :

  • la radiographie simple du genou est l’examen de référence pour le diagnostic. Elle montre un pincement de l’interligne articulaire (diminution de la distance entre les surfaces articulaires témoignant de la disparition du cartilage qui ne se voit pas à la radio).

  • les autres examens (IRM, scanner…) ne sont indiqués que dans certains cas particuliers.

 

Le traitement

Traitement médical
Les antalgiques, les anti-inflammatoires et les infiltrations permettent de lutter contre la douleur. Ces traitements sont généralement mis en place par le rhumatologue. Ces divers traitements n’ont pour but que de traiter la douleur. Il n’existe aucun traitement médical permettant de reconstituer le cartilage. Lorsque la symptomatologie échappe à ce traitement, il faut envisager le traitement chirurgical.

Traitement chirurgical
Plusieurs interventions chirurgicales peuvent être proposées en fonction de l’évolution de l’arthrose, de l’âge du patient et de son activité:

  • Les ostéotomies

  • Les prothèses totales du genou

  • Les prothèses uni compartimentales du genou

 

Document tiré de : http://www.drchavane.com/ 

 

Praticiens: 

Bouton Article

contenu modifié le 31/03/2017