Apithérapie ou thérapie par le miel

Français

L’usage du Miel dans le traitement des plaies est connu depuis l’Antiquité.

Son usage thérapeutique présente un regain d’intérêt depuis quelques années avec le développement des infections à germes multirésistants et aussi pour des plaies n’évoluant plus malgré de multiples traitements locaux.

Le miel présente des propriétés intéressantes confirmées par des études scientifiques internationales

  • Effet osmotique permettant d’absorber les exsudats et la fibrine
  • Présence d’enzymes spécifiques : « glucoxydase » fabriquant de l’eau oxygénée, et pouvoir bactéricide du « methylglyoxal » (antibiotique peptidique) sans résistance bactérienne connue
  • Présence de flavonoïdes aux propriétés anti-inflammatoires

Il est donc utile pour des infections à germes multirésistants, notamment des infections profondes non maîtrisées et associées à des plaies ( ostéites, ostéo-arthrites, etc…), des plaies à localisation anatomique difficile (pansements non réalisables), des plaies atones et toute plaie chronique (ulcère, mal perforant, escarre) en dehors de l’artérite sévère (risque d’aggravation).

Il faut souligner que le traitement par le Miel n’est pas contre indiqué chez le patient diabétique
En pratique, le miel ne doit pas entraîner de douleurs vives (effet osmotique) et creuser la plaie. Dans le cas contraire,  il doit être interrompu.

Il faut donc éviter son utilisation sur des plaies déjà douloureuses +++

Outre  sa commercialisation en grande surface à usage culinaire, il existe également en pharmacie sous forme de compresses imprégnées ou de tubes stériles destinés à l’usage uniquement local.

Praticiens: 

Bouton Article

contenu modifié le 31/03/2017